3 avril 2003

Quand on y pense vraiment, comment peut-on accepter, à 24 ans, de prendre des médicaments toute sa vie? Comment peut-on imaginer le nombre différent de neuroleptiques qu’on va ingérer en cinquante ans?

« Dans l’état actuel de la science, non. »

NON, on ne peut pas arrêter son traitement.

Il a pas envie de se bouger le cul, l’état actuel de la science?

Dans l’ordre:

Temesta

Seropram

Risperdal

Xanax

Clozan

Tremblex

Haropax

Seroquel  + une injection à Nuestra Senora de la Montana, on n’a pas jugé bon de me dire de quoi

Tu imagines la longueur de la liste à la fin de ta vie?

Y aura-t-il ce que Jansen garde dans ses tiroirs? Un neuroleptique de troisième génération?

A quelle génération de neuroleptiques en sera-t-on à ma mort?

Ne pouvoir vivre correctement que sous médocs, que sous neuroleptiques, ne pouvoir être moi qu’avec un médicament en médiateur. Ne plus jamais être moi sans rien pour m’y aider.

Putain j’en ai marre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :