31 décembre 1998

Je ne veux pas finir mes jours dans un asile. Je hais l’astrologie, ou plutôt je m’en fiche complètement.

J’ai sept symptômes de la schizophrénie, plus quelques autres dont je ne suis pas sûre. Je ne crois pas que cela soit normal. Quand je lis la liste des symptômes des autres maladies, je n’en ai aucun.
Est-ce que cela veut dire que je suis malade? Ce n’est pas possible. Je ne veux pas y croire.

Je m’en veux à l’avance pour ce que je vais faire. Je m’en veux de tout ce que j’ai fait. Je vais devenir folle de remords.
Une partie de moi dit « Tu fais bien, tu as raison », l’autre hurle que non, que je dois avoir honte, elle me mange le ventre. Je n’en peux plus d’être déchirée entre les deux.

« Le début est insidieux et progressif. »
J’aimerais être fixée une fois pour toutes. Qu’on me dise ce que j’ai et qu’on me soigne ou du moins qu’on essaye. Que ce soit clair.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :