15 janvier 1997

Ecrire pour vivre et vivre pour écrire.
Ecrire pour m’empêcher de m’arracher les cheveux.
Ecrire pour échapper à la Folie.
Les mots seront tes véritables alliés le jour où ils te permettront d’éloigner la Folie quelques instants.
Ne ris pas, ils en sont capables. Je le sais. C’est le seul remède que j’ai à ma disposition.

Je dois arrêter. Arrêter de m’arracher les cheveux. Je leur sacrifie jusqu’à mes livres et mes pages. Ca devient de la folie. Je dirais plutôt que c’est en depuis longtemps. Comment arrêter? Comment?
Me raser? Me lier les mains?
Me tuer?

Et quand ce n’est pas les cheveux, c’est les lèvres ou les ongles.

00h15

J’ai vu le monde tel qu’il sera le jour où l’heure sonnera.
J’ai vu ce qui n’est nulle part.
J’ai vu la fin du monde.
La fin du monde est dans le vent.
La fin du monde est dans la mer.
La fin du monde est dans le noir.
La fin du monde est dans le brouillard.
La fin du monde est dans la neige.
La fin du monde est à marée basse.
Et l’eau vous appelle, vous attire irrésistiblement. Ses bras salés vous enlacent et vos pieds s’enfoncent dans les sables mouvants.
Le vent porte vos murmures.
Vos repères disparaissent rapidement.
Vous êtes seuls face à la mort.
C’est un désert.
Et les lumières, déjà, sont derrière vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :