7 décembre 1998

Le spectre de la dépression plane à nouveau. Pas en moi mais autour de moi. Le prof de psycho qui énumère les symptômes de la dépression comme autant de coups de couteau et je suis au bord des larmes. J’y pense à nouveau, je viens de relire ce cahier. J’écris l’histoire de Nadège qui me ressemble étrangement au temps de ma chute. Je sais que ça ne recommencera pas mais pourquoi ai-je toujours cet attrait morbide?

Je me suis coupé le poignet. Mais je le fais exprès ou quoi? Je ne vais même pas vraiment mal. Pourquoi est-ce que je fais ça? Est-ce pour me punir d’avoir
perdu mes notes de théorie? Pour le plaisir de voir un peu de sang couler? Vraiment, il y a des moments où je ne me supporte plus. Il ne faut pas que ça recommence. Je ne le veux pas. Et je ne trouve rien de mieux à faire que de me couper le poignet. Je suis vraiment conne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :