« La stigmatisation en psychiatrie et en santé mentale », Jean-Yves Giordana, Masson

Présentation de l’éditeur

La stigmatisation dans le champ de la
psychiatrie et de la santé mentale repose, à la fois, sur la méconnaissance,
l’ignorance des principaux aspects des maladies psychiques et sur une forme de
construction sociale au sujet des troubles psychiques qui prend appui sur
l’identification, chez une personne, d’une marque distinctive à laquelle est
attribué un caractère socialement honteux, en même temps qu’elle confère à la
personne une identité sociale. Des croyances d’ordre culturel, dont les médias
font écho, génèrent la peur de ces maladies pour le groupe social avec, en
corollaire, un fort sentiment de dévalorisation pour ceux qui en sont atteints.
Ils peuvent devenir la cible d’attitudes négatives, les préjugés à l’encontre
des malades psychiques faisant référence à des notions de violence, de
dangerosité, d’inadaptation, d’incurabilité, d’absence de motivation, voire de
paresse. La stigmatisation peut engendrer la discrimination et le déni des
droits légitimes, et constitue un obstacle majeur à leur réinsertion et à leur
accès aux soins. Ainsi se perpétue un cercle vicieux qui alimente la souffrance
et isole davantage les personnes malades, sans parler des effets délétères sur
les relations familiales et sociales, sur l’emploi, le logement, l’insertion
sociale, l’estime de soi, la confiance en soi. Comment faire évoluer la
perception du grand public ? Des actions d’information, de sensibilisation et
d’éducation doivent être renouvelées auprès des élus, des décideurs, des
prestataires de service, sans oublier les médias, qui ont un grand pouvoir de
renforcer ou de minimiser le phénomène d’exclusion. Cette lutte doit adopter des
approches multisectorielles en y associant le monde scolaire, le système pénal
ou juridique, le pôle emploi, les services de logement ou encore l’aide sociale
afin d’améliorer l’humanité des rapports avec les usagers des services de santé
mentale et renforcer la protection de leurs droits fondamentaux. Le CPNLF
http://www.cpnlf.fr/index-3.html

 La stigmatisation en psychiatrie et en santé mentale

Biographie de l’auteur

psychiatre, praticien hospitalier, chef de
service, chef de pôle de psychiatrie générale, centre hospitalier Sainte-Marie,
Nice.

Un commentaire »

  1. […] la semaine de la santé mentale, j’avais entendu parler de « médiateur de santé pair » par le Dr Giordana. Ça m’a plu de suite ! J’ai d’ailleurs fait rire toute la salle car j’ai postulé […]


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :