« Psychothérapie de la schizophrénie », Gaetano Benedetti, Erès

Présentation de l’éditeur

 » Il ne suffit pas de comprendre la folie,
il s’agit de la soigner.  » Lorsque Gaetano Benedetti pose la question :  »
Qu’est-ce que la schizophrénie ? « , c’est à partir de son expérience de
psychothérapeute, et c’est aussi à partir de cette pratique qu’il y répond…
Des générations de thérapeutes ont considéré la schizophrénie  » du dehors « , en
étudiant la pensée, le comportement du malade, sa situation familiale, sa
relation avec la société, etc., alors que Benedetti aborde la schizophrénie  » du
dedans « , à partir de ce qu’il appelle  » l’expérience schizophrénique « . Si son
approche consiste en une véritable plongée dans le monde de la psychose, elle
suppose que la théorie remplisse la fonction bien spécifique d’étayer la
pratique pour permettre au thérapeute de se situer à une juste distance de toute
pensée objectivante comme d’une possible  » folie à deux « . À l’image de l’homme
Benedetti, sa pensée témoigne d’une telle générosité que, s’offrant sans
s’imposer, elle invite chacun à trouver un chemin dans le monde, complexe et
parfois dédaigné, d’une clinique des psychoses, trop souvent aujourd’hui ramenée
à l’administration de médicaments ou à une gestion de la folie.

 Psychothérapie de la shizophrénie : Existence et transfert

Biographie de l’auteur

Après avoir fait des études de médecine à
Catane (Sicile) où il est né en 1920, Gaetano Benedetti s’est spécialisé en
psychiatrie à Zurich auprès de M. Bleuler, puis a complété sa formation
analytique aux Etats-Unis avec M. Rosen. Il a longtemps enseigné l’hygiène
mentale et la psychothérapie à l’université de Bâle et a fondé, avec C. Müller,
le Symposium international sur la psychothérapie des schizophrénies qui se
déroule tous les trois ans dans un pays différent. Il a publié depuis 1956 de
nombreux ouvrages en langue allemande et italienne. Cet ouvrage a été le premier
à être traduit en français.

Publicités

Un commentaire »

  1. Suze Araignée Said:

    Il y aussi le livre de P.-C. Racamier, qui s’appelle Les Schizophrènes (tout simplement), et qui est vraiment bien.


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :