« La fille de l’Homme au Piano », Timothy Findley, folio

La fille de l'homme au piano

En 1939, Charlie Kilworth interroge son passé. Compte tenu des problèmes psychiques de sa
mère, comment assumer de devenir père à son tour ? Il entreprend une
réappropriation de l’histoire de sa famille, des traces de la folie d’ancêtres,
émigrés irlandais. Il brosse le portrait d’une famille canadienne de l’Ontario,
hantée par la folie de Lily, et aborde avec sensibilité la folie des
êtres.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :