« Le Chasseur de têtes », Timothy Findley, folio

Quatrième de couverture

Tout commence à Toronto, à la fin du
millénaire, le jour où Lilah Kemp, ex bibliothécaire, spirite, déclarée
schizophrène, laisse échapper Kurtz de la page 181 du roman de joseph Conrad, Au
coeur des ténèbres. Dans ce monde fou où les héroïnes romantiques vendent leurs
charmes, où les hommes d’affaires créent des clubs pour abuser d’adolescents, où
les psychiatres résolvent les problèmes de leurs patients en fonction de leur
propre intérêt, où le ciel est rempli des nuées jaunes que répandent les
escadrons M pour exterminer les oiseaux, Lilah se lance dans une quête
désespérée du Marlow qui saura contrer Kurtz, le chasseur de têtes. A la suite
de Coppola et de son Apocalypse Now, Timothy Findley fait renaître l’un des plus
grands mythes littéraires, (aventurier maléfique, l’incarnation du Mal qui, au
fin fond de la forêt, domine tout un peuple d’esclaves par le seul pouvoir de sa
voix.
Le Chasseur de têtes
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :