« Limite schizo », Claire Louis, La Part commune

Présentation de l’éditeur

Mon histoire commence à Versailles, à l’âge
de sept ans, par un premier délire mégalo-maniaque, aisément circonscrit par le
cercle familial. Il s’ensuit une sexualité infantile et une adolescence que l’on
pourrait qualifier de  » normales « .
La première bouffée délirante aiguë se
déclenche à Toulouse, à l’âge de vingt ans. Après treize mois d’hospitalisation,
je remonte la pente, termine mes études d’orthophoniste, travaille à Morlaix et
m’investis dans une psychanalyse. A vingt-huit ans, puis à trente, deux bouffées
délirantes apparentées à de la schizophrénie se déclarent. Entre-temps, je
parviens tout de même à me construire au travers de petites choses personnelles
: des dessins, des sculptures, des écrits… et un amour qui dure.

 Limite Schizo

Biographie de l’auteur

Claire Louis vit à Brest, après une
carrière d’orthophoniste, se consacre maintenant à la sculpture, l’écriture et
le dessin.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :