« Pilgrim », Timothy Findley, folio

Quatrième de couverture

17 avril 1912 : deux nuits après le
naufrage du Titanic, un homme du nom de Pilgrim, auteur d’un livre fameux sur
Léonard de Vinci, se pend dans son jardin à Londres. Il est retrouvé le
lendemain et l’attestation de son décès est signée par deux médecins. Cinq
heures plus tard, son cœur recommence à battre. La mort a refusé Pilgrim.Réfugié dans le mutisme, Pilgrim est interné à la clinique psychiatrique
Burghölzli de Zurich où l’un des médecins, Carl Gustav Jung, est immédiatement
fasciné par ce cas hors du commun. Pilgrim, qui dit avoir vécu plusieurs vies,
côtoyé Léonard de Vinci, sainte Thérèse d’Avila et participé à la construction
de la cathédrale de Chartres, est-il un malade mythomane, un rêveur de génie ou
la victime d’une étrange malédiction?

Un roman ambitieux, fantastique, métaphysique, dans lequel apparaissent Henry
James, Oscar Wilde, Monna Lisa… Un roman d’une construction brillante et
hardie, à l’écriture jubilatoire.

Pilgrim

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :