L’autre monde

autre_10

Le monde dans lequel je vivais, dans lequel j’étais enfermée. Le monde qui vous
aspire et vous emprisonne une fois que vous avez mis un pied dedans. Ce monde
qui vous fait vivre hors de celui des autres êtres humains, qui vous marque à
jamais, qui fait que plus jamais vous ne serez vraiment de la planète Terre.
 dali_s10

 mer_nu10

Un monde qui n’est pas une hallucination, un monde uniquement mental mais bien
plus réel que le monde normal.

 

Quand l’espoir d’une ouverture revient: la vue sur le monde réel depuis l’autre monde, ou la vue sur l’autre monde depuis le monde réel

Publicités

11 commentaires »

  1. Je viens de publier un billet très proche sur l’envers du monde

  2. Lana Said:

    Oui, mais vous parlez d’un envers du décor qui existe bel et bien et n’empêche pas de vivre dans le monde normal.

  3. sans doute est-ce par ignorance. Mais ne s’agit-il pas encore d’un plan de réalité, par ses causes, et ses effets. Quant au monde normal, l’existence y est parfois si rare, ou si creuse, ou si illusoire…

  4. Lana Said:

    Franchement, je travaille dans une librairie et suis donc de l’autre côté, celui dont vous parlez, derrière les portes, et pour moi ça n’a rien de comparable avec le fait de vivre dans l’autre monde, qui est un monde uniquement mental et qu’on ne partage avec personne, dont on ne peut pas sortir juste en le voulant ou en quittant son activité professionnelle le soir. Tout le monde comprend très bien ce qu’on fait derrière les portes d’un magasin, quasiment personne, y compris des psychiatres, ne comprend l’autre monde.

  5. Alain Said:

    Pourquoi est-ce si difficile à faire comprendre ?

  6. Alain Said:

    Une émission sur ARTE sur la neuroplasticité qui a été appliquée dans le traitement de certains troubles de la schizophrénie (déficits cognitifs).

    http://videos.arte.tv/fr/videos/les_etonnants_pouvoirs_de_transformation_du_cerveau-4112556.html

  7. Lana Said:

    La psychose est déjà elle-même difficile à faire comprendre. Et dire qu’on est enfermé dans un autre monde, qu’on voit le monde normal mais qu’on n’y vit pas, qu’on n’arrive pas à sortir de l’autre, etc… c’est pas évident. Je ne sais pas trop comment l’expliquer, si ce n’est dire qu’il ressemble aux photos ci-dessus. Mon ancien psychiatre ne comprenait absolument pas. Pourtant, Renée, dans « Journal d’une schizophrène », décrit quelque chose de semblable avec le grand éclairement (il est dans la catégorie textes théoriques).

  8. Alain Said:

    J’ai lu le texte que tu cites. Chacun a une expérience particulière des moments de crise, pourtant on arrive à se faire une idée des sensations communes, un sentiment de déréalité extrême. Pour ma part, j’avais l’impression de mourir infiniment, j’étais déjà mort et je mourrais encore, c’était le paroxysme de la crise. C’est loin, plus de trente ans, mais je m’en souviens encore.

  9. Lana Said:

    Moi aussi je me sentais morte, une espèce de zombie!

  10. dalila Said:

    bonjour s.v.p. Est-ce que vous pouvez m’envoyer des textes résumés entre (20à30)lignes du genre de science fiction contemporaine

  11. Lana Said:

    Non, mais vous pouvez trouver des résumés sur Amazon ou aller en bibliothèque.


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :