« Clémence Picot », Régis Jauffret, folio

Clémence Picot

A 30 ans, Clémence, toujours vierge, rêve d’un mari qui lui fasse des enfants. Sa solitude
est à peine rompue par le lien ténu qu’elle a noué avec sa voisine qui vit avec
son petit garçon. Clémence voit en lui l’obstacle insupportable qu’il faut faire
disparaître pour lier une véritable amitié avec sa mère et c’est là que la folie
commence, le meurtre de cet enfant devient son obsession.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :