« Charlotte », Michèle Fabien, Labor

Charlotte, suivi de "Notre Sade"

La première pièce met en scène Charlotte, princesse de Belgique, fille de Léopold Ier, qui
épousa en 1857 l’archiduc Maximilien. Après l’exécution de son mari, elle
bascule dans la folie. Pour la deuxième M. Fabien s’est inspirée de Sarrazine
de Balzac et pour la troisième de la période d’emprisonnement à la Bastille du
marquis de Sade.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :