« Je ne suis pas sortie de ma nuit », Annie Ernaux, folio

"Je ne suis pas sortie de ma nuit"

Ma mère a été atteinte de la maladie d’Alzheimer au début des années 80 et
placée dans une maison de retraite. Quand je revenais de mes visites, il fallait
que j’écrive sur elle, son corps, ses paroles, le lieu où elle se trouvait. Je
ne savais pas que ce journal me conduirait vers sa mort, en 86.

A. E.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :