« Les élixirs du diable », Hoffmann, Stock

Les Elixirs du diable

Ce roman génial et singulier, sans doute le chef-d’œuvre de Hoffmann, a
exercé une grande influence sur la littérature européenne de la deuxième moitié
du XIXe siècle. Le moine Médard, écartelé entre le Ciel et l’Enfer,
aspirant à la fois au salut de son âme et aux plaisirs charnels, en est le
héros. Après avoir vécu dans la prière et l’abstinence, il cède au Tentateur et
absorbe un élixir qui lui permet de satisfaire tous ses désirs de débauche, de
violence et de sacrilège. En proie au démon, il se livre à une série de meurtres
et d’actes abominables dont il ne prend conscience qu’après coup. Commence alors
une lutte contre lui-même, contre la folie et contre le destin…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :