« Mrs Dalloway », Virginia Woolf, folio

Description

Tôt le matin, tard le soir, Clarissa
Dalloway se surprend à écouter le clocher de Big Ben. Entre les deux carillons,
une journée de printemps, une promenade dans la ville, le flux des états d’âme
et le long monologue d’une conscience. Clarissa tente  » de sauver cette partie
de la vie, la seule précieuse, ce centre, ce ravissement, que les hommes
laissent échapper, cette joie prodigieuse qui pourrait être nôtre « . Et pourtant
résonne déjà dans ce livre, le plus transparent peut-être de l’oeuvre de
Virginia Woolf, comme la fêlure de l’angoisse ou le vertige du suicide.
Mrs Dalloway
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :