Un homme derrière

Derrière les barbelés, la prison.

Derrière les murs de la prison, l’hôpital.

Derrière la porte de l’hôpital, d’autres portes fermées.

Derrière la porte fermée à clefs du service, la porte fermée de la chambre d’isolement.

Derrière cette porte, un homme.

Et des médicaments, et des contentions.

Un homme.

Et une caméra.

Et derrière l’oeil de verre, l’oeil d’un infirmier.

Et derrière, les yeux d’un psychiatre.

Et ceux de l’administration pénitentiaire.

Et ceux de la justice.

Et ceux de l’Etat.

Derrière tous ces murs, derrière tous ces yeux, il y a un homme qui n’en est peut-être plus un. Pour ses semblables. Et peut-être même pour lui-même.

Il y a un homme relégué à l’arrière de l’arrière de l’arrière. Dans le silence sécuritaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :