C’est de la folie d’admettre qu’on est fous

On ne se rend pas compte de notre folie, on ne l’admet pas et ça justifie qu’on pense à notre place.

On veut nous faire admettre qu’on est malade. Nous faire dire que nos pensées sont des symptômes. Quand on pense qu’on nous vole nos pensées, qu’on nous en impose, qu’elles ne sont plus les nôtres, c’est du délire. Ce qu’on doit dire, c’est que c’est la maladie qui nous impose ces pensées-là. Dire j’ai perdu mes pensées n’est pas correct, il faut dire c’est la maladie qui m’impose mes pensées. Mais quelle est la différence? Mes pensées ne sont pas mes pensées, voilà tout.

On a vraiment peur le jour où on se rend compte que nos pensées sont listées dans le DSM, qu’elles sont partagées par des gens qui ont la même maladie et à qui on n’a jamais parlé, qu’elles sont combattues par les mêmes médicaments. Ce jour-là, on se sent tomber dans le vide, on se sent perdu, dépossédé de soi-même, plus rien qu’une liste de symptômes. On se dit que ce qu’on a de plus intime n’est plus à nous. Et c’est ça qu’on doit admettre pour être un bon malade, celui qui sort du déni.

Mes pensées ne sont pas mes pensées, d’accord je le dis, mais je le dis depuis le début, c’est quoi la différence? Je ne comprends pas.

Vous aussi vous partagez vos pensées, vos désirs. Avoir une famille, une maison, un travail, lire les mêmes livres, voir les mêmes films, c’est ce que veulent la plupart des gens. Alors vous non plus vos pensées ne sont pas à vous. Encore moins que les nôtres, qui se limitent au moins à un cercle plus restreint. Vos pensées ne sont pas vos pensées, alors c’est quoi la différence?

Je veux bien admettre que je souffre, je veux bien crier que je veux de l’aide, je veux bien hurler que je veux que ça cesse, mais je suis désolée, c’est de la folie que d’admettre qu’on est fous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :