« Du bon usage des psychotropes », Alain Gérard, Albin Michel

Présentation de l’éditeur

Les Français sont les premiers
consommateurs mondiaux de psychotropes. Peut-on se soigner sans se droguer ?
Alain Gérard, psychiatre, ancien chef de service adjoint des hôpitaux
psychiatriques, expert auprès de l’Agence française de sécurité sanitaire des
produits de santé, répond en s’insurgeant contre les vérités toutes faites. La
parole ou la pilule, pourquoi choisir ? Dans la pratique, les deux approches
s’entremêlent sans cesse. Pourquoi se priver de prescrire un médicament qui
apaise d’abord un patient que l’on va engager dans une psychothérapie au long
cours ?
Notre société considère avec suspicion, et culpabilise même parfois,
ceux qui, pour soulager leurs troubles psychiques, ont recours aux
psychotropes… Certains praticiens eux-mêmes déconseillent ou interdisent un
tel traitement à leurs patients en analyse ou en psychothérapie. À travers une
série de cas (une femme souffrant d’anxiété généralisée, un patient
maniaco-dépressif un enfant hyperactif, une
phobique sociale, un adolescent
en crise…), le Dr Alain Gérard montre la complexité de la relation
thérapeutique qui se tisse chez le psychiatre et l’importance du temps consacré
à l’écoute. Et il
plaide pour un usage raisonnable et raisonné des
psychotropes sur la base d’une information rigoureuse des patients et d’une
formation approfondie des médecins.
Du bon usage des psychotropes : Le médecin, le patient et les médicaments
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :