« Le jour où ma fille est devenue folle », Michael Greenberg, Flammarion

Présentation de l’éditeur

Le jour où ma fille est devenue folle est
l’implacable chronique de l’été durant lequel Sally, la fille de l’auteur, âgée
de quinze ans, a connu sa première crise maniaco-dépressive, un événement qui a
bouleversé sa vie et celle de toute sa famille. Dans un style simple et vibrant,
Michael Greenberg brosse le portrait saisissant d’un esprit et d’un corps
assiégés. Il décrit son combat quotidien, peuplé de personnages inoubliables. Il
dit l’espoir placé dans les psychiatres, les infirmières et les thérapeutes. Il
évoque le sentiment d’impuissance, les appels à l’aide mais aussi les secousses
et les révélations au sein de la famille. Il tente de comprendre la maladie qui
ronge Sally, se documente sans relâche sur les troubles mentaux, allant jusqu’à
prendre une pleine dose des médicaments qui lui sont prescrits. Un récit
surprenant, déchirant, tout sauf sentimentale, d’un père qui tente désespérément
de ramener sa fille à lui.

 Le jour où ma fille est devenue folle

Biographie de l’auteur

Editorialiste au supplément littéraire du
Times de Londres, auquel il contribue depuis 2003, Michael Greenberg vit à New
York. Distingué parmi les meilleurs livres de l’année 2008 par le magazine Time,
Le jour où ma fille est devenue folle a d’ores et déjà été publié dans dix-sept
pays.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :