« Les soins en psychiatrie, une affaire citoyenne », Besançon, Jolivet, L’Atelier

Présentation de l’éditeur

Dans une société où de plus en plus
d’hommes et de femmes souffrent de difficultés et parfois de troubles
psychiques, Bernard Jolivet et Marie-Noëlle Besançon, deux psychiatres,
proposent de changer radicalement le contenu et l’organisation des soins de
l’âme  » en associant patients – et parents -, soignants, élus et citoyens à leur
élaboration. Comment faire face à cette souffrance vécue par un grand nombre de
nos contemporains ? Doit-on compter sur les médicaments, soigner le comportement
ou avoir recours à la psychanalyse ? Faut-il passer par l’hôpital psychiatrique
ou développer des soins de proximité plus insérés dans la cité ? Les auteurs
osent, dans cet essai, sortir la psychiatrie d’un enfermement sur elle-même qui
donne aux patients, à leurs familles et plus largement au citoyen une impression
d’illisibilité et d’impuissance. Après avoir relaté la perception que les
citoyens et les soignants ont de la psychiatrie, cet ouvrage décrit et analyse
de façon pertinente les différents types de soins proposés en psychiatrie
aujourd’hui, leur réussite, leur échec et leur devenir. Les auteurs invitent
ensuite à organiser autrement ces soins dans des unités territoriales reliées à
la vie de la cité avec la participation des citoyens.

 Les soins en psychiatrie. Une affaire citoyenne

Biographie de l’auteur

Bernard Jolivet. médecin des hôpitaux
psychiatrique a exercé plusieurs années durant au sein du service public avant
de créer différents établissements associatifs de soins et de réadaptation à
Paris. Il est l’auteur des ouvrages Parcours du sanitaire au social en
psychiatrie (Éditions Frison-Roche, 1994), Arrêtons de marcher sur la tête !,
Pour une psychiatrie citoyenne (Éditions de l’Atelier, 2009) et de nombreuses
publications. Il est président d’honneur de la Fédération d’aide à la santé
mentale Croix-Marine. Manervoelle Besançon est psychiatre. psychothérapeute.
Elle est l’auteur (avec Marie-Thérèse Renaud) du livre On dit qu’ils sont fous
et je vis avec eux (Éditions de l’Atelier, 2006), qui raconte l’histoire de
l’association Les Invités au Festin à Besançon qu’elle a fondée avec Jean
Besançon. et Arrêtons de marcher sur la tête ! Pour une psychiatre citoyenne
(Éditions de l’Atelier, 2009).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :