« Logiques du délire », Remo Bodei, Aubier

Quatrième de couverture

Le délire n’est pas étranger à la raison.
Il ressortit plutôt à un monde intermédiaire et paradoxal dans lequel se mêlent
les dimensions publique et privée, la logique de l’esprit et celle des passions,
la perception correcte et l’hallucination, la prohibition et la réalisation du
désir, l’adaptation au monde et la fuite. Symptôme de maladie, le délire est
aussi une tentative de reconstruction de l’intégrité psychique. C’est dans cette
perspective que Remo Bodei décrit le fonctionnement des logiques à l’œuvre dans
les délires, notamment dans la schizophrénie. Dès lors, Lacan et Freud, mais
aussi le rationalisme cartésien sont réinterrogés à la lumière d’une question
fondamentale de la philosophie contemporaine : quel est le poids des passions
dans la rationalité ?

 Logiques du délire : Raison, affects, folie

L’auteur vu par l’éditeur

Remo Bodei, philosophe, enseigne à
l’université de Pise. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont, traduits en
français : Le Prix de la liberté (Cerf, 1995), Géométrie des passions (PUF,
1997) et La Philosophie au XXe siècle (Champs-Flammarion, 1999).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :