« Tu ne seras pas schizophrène », Henri Grivois, Les Empêcheurs de penser en rond

Quatrième de couverture

La schizophrénie est, à juste titre,
redoutée comme une catastrophe. Le premier épisode psychotique est discret ou
explosif mais il déconcerte tout le monde. Face à ce comportement étrange, le
pire est de parler de schizophrénie car rien n’est encore inéluctable. Cet
événement, qui ne dure que peu de temps, ne doit pour autant pas être négligé.
De la précocité et de l’intensité des soins dépend une évolution qui peut être
favorable.
Tu ne seras pas schizophrène
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :