« Un martyre dans une maison de fous », Karl-des-Monts, Mille et une nuits

Présentation de l’éditeur

On doit à Ernest de Garay, égaré littéraire au mitan du XIXe siècle, une œuvre curieuse et forte, Un martyre dans une maison de fous. Persécuté par le régime de Napoléon III, il raconte son internement pour motif politique et dépeint le spectacle effrayant du petit peuple des aliénés. Tel un marquis de Sade qui aurait été papiste, il résiste à l’enfermement et aux mauvais traitements grâce à l’écriture. Il publie à Bruxelles en 1863, sous le pseudonyme de Karl-des-Monts, son réquisitoire exalté contre les asiles et la liberté bafouée.

 Un martyre dans une maison de fous

Biographie de l’auteur

Karl-des-Monts est le pseudonyme d’Ernest de Garay. Dans Un martyre dans une maison de fous, il se présente comme avocat à la Cour
impériale de Paris et défenseur de la cause ultramontaine. Fin connaisseur de la culture traditionnelle du Pays basque et des Pyrénées, ce noble catholique est notamment l’auteur de l’ouvrage Les Légendes des Pyrénées, successivement publié sous son pseudonyme et son nom véritable. On peut trouver une rapide présentation d’Ernest de Garay dans le livre d’André Blavier Les Fous littéraires (éd. des Cendres, 2001, pp. 1050-1057).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :