« Parole et guérison », Christopher Hampton, L’avant-scène théâtre

Présentation de l’éditeur

Zurich, été 1904. Aux premières heures de
la psychanalyse, Carl Gustav Jung s apprête à tester la nouvelle méthode
freudienne de la « cure par la parole » sur une patiente de dix-neuf ans, Sabina
Spielrein. Mais le médecin suisse va tomber éperdument amoureux de la jeune
femme, qui, guérie, deviendra psychanalyste à son tour et lui fera rencontrer
Sigmund Freud, le grand maître viennois.
Parole et Guérison ; L'avant-scene theatre n° 1267
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :