« Froidure », Kate Moses, folio

Présentation de l’éditeur

Froid, très froid, tel est l’hiver en cette
année 1962 à Londres. Le déménagement est inachevé, l’appartement inconfortable.
Aucun ami, pas de téléphone, tout juste de jeunes enfants malades. Sylvia est si
seule. Ted, surtout, est si loin. Ted, son mari. Ted l’infidèle, qui n’est plus
là pour la secourir. Sylvia peuple de poèmes ses longues nuits sans sommeil.
Elle chante l’heureux temps de leur mariage, le vieux manoir de Court Green,
niché dans la campagne anglaise, en célèbre les fleurs du jardin, les fruits du
verger, la douceur des jours. Ted a trahi ; Ted l’a quittée pour une autre
femme, une amie du couple. Ted n’est plus là. Sylvia est submergée par la
tristesse et le désespoir. Elle se sent comme happée par les démons de la
dépression qui la poursuivent depuis si longtemps. Elle se doit de résister pour
Frieda et Nicholas, ses enfants. Elle veut croire en une vie nouvelle, au retour
de l’été, des abeilles, du soleil. Sylvia est cependant si fragile, sa peine si
forte. Et cet hiver 1962 à Londres est décidément froid, trop froid.

Froidure

Biographie de l’auteur

Née en 1962 à San Francisco où elle vit
aujourd’hui avec son mari et ses deux enfants, Kate Moses a été éditeur et a
collaboré à plusieurs revues littéraires. Elle se consacre désormais à
l’écriture. Froidure est son premier roman, inspiré par la vie et l’œuvre de
Sylvia Plath.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :