Lucidité

La grande erreur, assurent les psychiatres, est de s’imaginer que ceux qui souffrent de graves troubles n’en ont pas conscience. En fait, leur lucidité participe de leur souffrance.

« Une journée ordinaire aux urgences de Sainte-Anne », Hélène Fresnet, www.psychologies.com

Publicités

2 commentaires »

  1. Anonyme Said:

    J’allais écrire un commentaire avec précisément cet extrait de l’article précédent.

    La vision naïve de la folie, ce que les gens croient comprendre et qu’ils ne comprennent pas. Faudrait-il le leur expliquer ?

    Faut-il expliquer qu’on peut être envahi par des idées délirantes, dominé par elles et en même temps conscient de l’être ? (pas dans tous les cas, mais dans certains)

  2. Lana Said:

    Ont-ils envie de le savoir? Pas sûr, ils préfèrent une vision de la folie qui correspond à une étrangeté radicale, pour ne pas se sentir concernés.


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :