Auch. Psychiatrie : « C’est une judiciarisation en trompe-l’œil »

Le Dr Labouret est président de l’union syndicale de la psychiatrie qui dénonce la nouvelle loi sur l’hospitalisation d’office.

Le psychiatre Olivier Labouret en 2009./Photo DDM, Sébastien Lapeyrère

Que contestez-vous dans cette loi ?

Il s’agit d’une judiciarisation en trompe-l’œil. Seuls les patients concernés par les hospitalisations longue durée passent devant le juge des libertés et de la détention (JLD), c’est-à-dire une minorité infime. Cela ne résout pas le problème des soins sans consentement.

Quel problème pose ce type de soins ?

Celui du droit des patients ! Des soins sans consentement devraient rester exceptionnels pour des raisons sanitaires. On assigne à résidence les personnes, en faisant jouer la menace d’une hospitalisation. Et s’il ne se soigne pas, on a même le droit d’aller chercher de force le patient chez lui.

Il y aurait des choses à garder quand même dans cette loi ?

Oui car, de l’avis de l’union syndicale de la psychiatrie dont je fais partie, la judiciarisation est une bonne chose.

Le JLD peut avoir un autre regard ?

Tout à fait ! Le juge apporte un sens dialectique à l’hospitalisation, un regard extérieur, un peu au dessus. Mais il faudrait qu’il intervienne dès le début et non au bout de quinze jours, seulement pour un renouvellement comme le prévoit la loi.

Est-ce que tous les psychiatres s’accordent sur ce rôle du juge ?

Non, il y a un grand conflit au niveau du corps médical à ce sujet. Certains prônent le plein pouvoir des médecins mais c’est un leurre. Si elle est bien faite, la judiciarisation pourrait permettre que le respect du droit des patients soit garanti. On ne peut pas rentrer dans un contrôle tout puissant des comportements déviants. Les psychiatres ne doivent pas devenir des experts en bons comportements.

http://www.ladepeche.fr/article/2011/09/30/1180287-c-est-une-judiciarisation-en-trompe-l-il.html

Publicités

2 commentaires »

  1. behemothe Said:

    Très bien, bravo! Ouf il y en a quand même qui ne sont pas complètement bornés. Merci pour cette bouffée d’oxygène

  2. Lana Said:

    A lire « La dérive idéologique de la psychiatrie » par ce psychiatre, chez Erès: https://blogschizo.wordpress.com/2011/04/17/la-derive-ideologique-de-la-psychiatrie-olivier-labouret-eres/


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :