« Sous l’entonnoir », Sybilline, Natacha Sicaud, Delcourt

Présentation de l’éditeur

Aline a 7 ans quand sa maman se tue d’un coup de carabine. Adolescente, elle décide de mettre un terme à ses chagrins. Elle se réveille à Sainte-Anne, l’hôpital psychiatrique de la rue Cabanis, à Paris. Elle raconte son hospitalisation, les gens qu’elle y croise, son envie de sortir, l’étrangeté d’un système de soin où c’est le temps face à soi qui répare parfois mieux que les médecins ou les traitements.

 Sous l'entonnoir

Biographie de l’auteur

Sibylline a publié Premières fois (Delcourt), Nous n’irons plus ensemble au Canal Saint-Martin (Les Enfants Rouges) et Le Trop Grand vide d’Alphonse Tabouret (Ankama).

 
Publicités

2 commentaires »

  1. behemothe Said:

    « c’est le temps face à soi qui répare parfois mieux que les médecins ou les traitements. »
    Et bien oui c’est plutôt rassurant, non. Le psychiatre n’est là que pour donner nous aider à démêlé l’écheveau de nos angoisses. C’est bien à nous de faire le travail ce ne peut pas être autrement.

  2. Lana Said:

    Je viens de lire le livre, et cette phrase est plutôt là parce que les médecins ne sont pas souvent là, les infirmiers désagréables et les traitements, ben on sait à quoi ils servent! Le plus drôle, si l’on peut dire, c’est un patient qui se fait jeter à terre parce qu’il prend des médocs qu’il a caché, on veut l’en empêcher, et après, en toute logique comme d’habitude, on le shoote!


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :