Suis-je un homme parmi les hommes ?

Les patients psychotiques sont aux prises avec une angoisse fondamentale, celle d’être hors de l’humain. Face à leur douleur, la relation thérapeutique ne peut s’inscrire que sur un socle d’amour, au sens où aimer l’autre signifie lui donner une vraie place dans le monde.

Une réflexion de Claude Sansberro, ergothérapeute, hôpital Paul-Guiraud, Villejuif (94).

Un article à télécharger sur le site de Santé Mentale:

http://www.santementale.fr/actualites/suis-je-un-homme-parmi-les-hommes.html

Très bel article, et qui parle de ce qui est pour moi la souffrance fondamentale de la schizophrénie, celle qui reste même malgré le bien-être ou l’absence de symptômes; le sentiment d’être un étranger dans ce monde.

4 commentaires »

  1. Behemothe Said:

    Oui c’est un bel article.

  2. Lana Said:

    Le genre d’infirmier que tout le monde rêve de rencontrer!

  3. Iphigénie Said:

    Très bel article, merci Lana, je pique le lien pour partager à des personnes qui se drapent de bons sentiments dans l’humanitaire mais ne pensent jamais à « l’étrangeté » des malades mentaux. Une vraie prise de conscience nécessaire pour chacun, face à celui qu’on préfère bien souvent mépriser, ignorer voire enfermer plutôt que de le considérer comme une personne digne d’attention…

  4. Lana Said:

    Les bons sentiments, ça sert surtout à soi-même!


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :