Automatisme mental

L’automatisme mental, défini par Gaëtan Gatian de Clérambault, dans les années 1920, se caractérise par un ensemble d’hallucinations dans lesquelles une personne est persuadée que quelqu’un ou quelque chose s’est emparé de sa conscience ou guide ses actes. On peut distinguer deux formes principales d’automatisme mental.

Mineur[modifier]

Un automatisme mental mineur qui se limite essentiellement à la pensée : des pensées perçues comme étrangères envahissent la conscience, ou des souvenirs défilent, d’une façon qui semble échapper totalement à la volonté.

Majeur[modifier]

Un automatisme mental majeur, nettement plus grave, se caractérise par diverses hallucinations psychiques (intuitions, révélations, injonctions), et psychomotrices (inhibition ou impulsion motrice;sensation de courant, de torsion des viscères ou organes genitaux..), par des hallucinations auditives, des voix épisodiques notamment, des reproches, e.g : « C’est idiot ce que tu dis ! », des hallucinations gustatives, olfactives, cénesthésiques ainsi que par l’impression angoissante de dépossession du comportement. Cette forme, par ces hallucinations associées à l’énonciation des actes et à l’écho de la pensée, présente des analogies avec la psychose hallucinatoire chronique. Le sujet a l’impression d’être sous l’emprise d’une puissance extérieure qui l’influence soit de façon maléfique, soit par une inspiration bénéfique, et lui dicte sa conduite. Le lien avec certaines formes de schizophrénie est possible.

Cette forme pathologique aiguë est accompagnée d’actes violents et peut conduire au passage à l’acte agressif, voire au meurtre dans de rares cas.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Automatisme_mental

Publicités

7 commentaires »

  1. Je vois bien de quoi ça parle, par contre, je ne comprends absolument pas pourquoi De Clérambault a appelé ça « automatisme mental ». En quoi c’est automatique?

  2. Lana Said:

    Peut-être parce qu’on sent que notre esprit est en mode automatique, hors de notre contrôle? C’est une supposition.

  3. Igor Thiriez Said:

    Le terme « automatisme » doit être en rapport avec cette impression que le cerveau se met à fonctionner tout seul et que le sujet concerné semble ne plus avoir le contrôle sur ses propres pensées…

  4. J’ai lu ça, mais je ne vois toujours pas le rapport avec l’automatisme, vu que les hallucinations ça paraît plutôt « imprévisible » que « automatique », même si c’est stéréotypé : http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=PPSY_493_0226

  5. Lana Said:

    Il ne s’agit pas d’hallucinations « extérieures » mais de celles qu’on ressent dans son corps ou son esprit, d’où cette impression d’être parasité et automatisé.

  6. Cet intervention de Clérambault de 1920 est intéressante : http://www.psychanalyse-paris.com/886-Hallucinations-psychogenes-et.html
    Il explique qu’aucune hallucination ne peut se produire sans une condition préalable qui est l’Imminence Hallucinatoire. C’est cet état qui s’intercale entre l’idée préalable, quand elle existe, et sa transposition en hallucination.
    L’hallucinabilité est un « don de résonance à un stimulus extérieur ».

  7. Igor Thiriez Said:

    Oui tout à fait, mais ça n’empêche pas le phénomène de s’automatiser à mon sens, et notamment d’échapper au contrôle de celui qui hallucine.


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :