« 4.48 Psychose », Sarah Kane, L’Arche

Présentation de l’éditeur

Née le 3 février 1971 à Brentwood, dans le comté de l Essex, Sarah Kane a suivi des études dans les départements d études théâtrales des universités de Bristol et de Birmingham. Après Anéantis, elle a mis en scène en 1996 L Amour de Phèdre au Gate Theatre à Londres puis en octobre Woyzeck de Büchner. Sa troisième pièce, Purifiés, fut créée au Royal Court Theatre en 1998. La même année, plus précisément à l occasion du festival d Edimbourg en août 1998, a eu lieu la création de Manque. Sa dernière pièce, 4.48 Psychose, est une uvre posthume. Sarah Kane, dont Edward Bond dit qu elle est l auteur le plus important de ce new british theatre, s est donné la mort à Londres le 20 février 1999. Ce texte est un sténogramme sur la maladie de la mort, une maladie qu apparemment rien ne pouvait arrêter. Il témoigne de toute la force de son auteur, qu elle soit dramatique ou poétique. Il est empreint d un désespoir abyssal mais l auteur nous en parle avec une telle véracité et, en même temps, avec une telle pureté que le texte s apparente à une prière.

 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :