« Les Pissenlits », Yasunari Kawabata, Albin Michel

Présentation de l’éditeur

Ce court roman met en scène Hisano, amant d’Ineko, et la mère de la jeune femme. Tous deux reviennent de l’hôpital psychiatrique où Ineko est internée. Elle souffre d’une étrange maladie mentale, une cécité partielle qui l’empêche parfois de voir certaines parties de son corps ou de celui de son amant. Dans un paysage fleuri de pissenlits, Hisano et la mère échangent des propos parfois saugrenus, surréalistes, sur le passé d’Ineko et les causes possibles de son mal. Le flou, ambiguïtés, lacunes, ellipses, est inhérent à l’univers et au style de Kawabata. Comme dans la nouvelle Le Bras (La beauté tôt vouée à se défaire), on retrouve ici ce que Mishima appelait  » le lieu géométrique incontournable de la psychologie de l’auteur « .

 
Les pissenlits

Biographie de l’auteur

Né à Osaka en 1899. Prix Nobel de Littérature en 1968. Publie son premier chef-d’oeuvre, La Danseuse d’Izu, en 1926. Kawabata s’est donné la mort en 1972.
Publicités

3 commentaires »

  1. Sybilline Said:

    Bonjour Lana,
    Suite à ta présentation, j’ai très envie de lire cet ouvrage. Je vais essayer de me le procurer à la bibliothèque. Il y a un parfum de mystère, quelque chose de très asiatique aussi dans cette présentation qui donne envie et qui essaie de parler de ce qu’on nomme « la folie », cet éclatement de la raison lorsque la souffrance est très grande. Un peu comme si le cerveau se noyait parce qu’il a trop à gérer.

  2. lex Said:

    il suffit de ne prononcer qu’une fois en articulant correctement: ho pi tal psy chia trique pour déclencher chez un ‘normopathe’ lambda le réflexe d’une salivation excessive 🙂

  3. Sybilline Said:

    Tu m’auras fait sourire…


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :