« L’institution en négation », Franco Basaglia, Arkhe

Présentation de l’éditeur

Quand il prend la tête de l’hôpital psychiatrique de Gorizia, aux débuts des années 1960, Franco Basaglia constate que l’institution, lieu d’exclusion social, réduit la « folie » à des paramètres purement médico-biologiques, et tend à chosifier radicalement le patient: de sujet, il devient objet, de « personne à comprendre », il devient « problème à gérer ». Exproprié du sens de sa souffrance comme de sa parole, le patient, réduit au statut de « danger pour lui-même et la société », n’est plus soigné, mais simplement parqué. Franco Basaglia, en un geste inédit et révolutionnaire, décide alors de rompre avec la structure asilaire. Son asile psychiatrique n’est plus un espace fermé, mais ouvert. Les patients peuvent librement en sortir, les proches librement les visiter. Des assemblées générales, quotidiennes et non obligatoires, réunissent psychiatres, personnels soignants et patients, et permettent de fixer démocratiquement les règles de la vie communautaire.
 
L'Institution en négation
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :