« Elling », Ingvar Ambjornsen, Babel

Présentation de l’éditeur

Elling a longtemps vécu avec maman, laquelle s’occupait avec amour de ce grand garçon un peu simple qui avait toujours besoin d’elle. Mais maman est morte, et Elling, trente-quatre ans, a perdu les pédales, au point que les services sociaux ont décidé de l’interner. Le voilà dans une institution psychiatrique, contraint de partager sa chambre avec Kjell Bjarne, un gaillard qui passe son temps à manger, regarder les filles dans les magazines et regretter son précédent camarade de chambrée. Contre toute attente, le duo devient inséparable. Pour brosser ainsi le portrait de deux doux dingues relégués en marge de la société dite « normale », il fallait trouver le ton : la voix du narrateur, Elling lui-même, apporte fraîcheur et humour à un récit parfois grave car toujours juste. Des couloirs de l’institution à la contemplation des vaches, des souvenirs de la vie d’avant aux fantasmes de projets conjugaux, son parcours démontre qu’on est toujours le demeuré de quelqu’un et, partant, qu’il vaut mieux être bien accompagné que seul.

 Elling

Biographie de l’auteur

Né à Larvik (Norvège) en 1956, Ingvar Ambjornsen rencontre un grand succès depuis les années quatre-vingt. Considéré comme l’un des plus talentueux nouvellistes norvégiens, il est aussi l’auteur de livres pour la jeunesse et d’une vingtaine de romans. Il vit à Hambourg, en Allemagne. La suite d’Elling (Gaïa, 2008) vient de paraître en France : Potes pour la vie (Gaïa, 2012).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :