« L’insomnie des étoiles », Marc Dugain, folio

Présentation de l’éditeur:

Automne 1945, alors que les Alliés se sont entendus pour occuper Berlin et le reste de l’Allemagne, une compagnie de militaires français emmenée par le capitaine Louyre investit le sud du pays. En approchant de la ville où ils doivent prendre leurs quartiers, une ferme isolée attire leur attention. Les soldats y font une double découverte : une adolescente hirsute qui vit là seule, comme une sauvage, et le corps calciné d’un homme. Incapable de fournir une explication sur les raisons de son abandon et la présence de ce cadavre, la jeune fille est mise aux arrêts. Contre l’avis de sa hiérarchie, le capitaine Louyre va s’acharner à connaître la vérité sur cette affaire, mineure au regard des désastres de la guerre, car il pressent qu’elle lui révélera un secret autrement plus capital.

Un livre qui parle de la psychiatrie pendant la guerre.

L'insomnie des étoiles

Publicités

20 commentaires »

  1. Sybilline Said:

    Bonjour à tous,

    Je viens de commencer ce livre et merci, Lana, pour ce conseil. Je découvre Marc Dugain (pourtant connu pour sa célèbre « chambre des officiers ») et c’est un vrai plaisir de lire cet auteur tant le style et la narration sont agréables.

    Par contre -mais je n’en suis qu’au milieu-, je ne trouve pas qu’il soit question de problèmes psychiques. La jeune héroïne est certes recluse en raison du contexte historique, mais ne semble pas souffrir d’un trouble particulier.

    Je sens qu’après cette lecture, je ne vais pas m’arrêter à ce seul ouvrage tant cet écrivain me semble avoir de talents.

    Bonne journée ou soirée à tous.

  2. Lana Said:

    Il ne s’agit pas de problèmes psychiques mais d’histoire de la psychiatrie. Je n’ai pas voulu en dire trop car c’est révélé à la fin du livre.

  3. Sybilline Said:

    Bon, j’attends donc la fin pour en savoir plus…Je n’en suis pas encore là.

    En tout cas, l’auteur est vraiment un bon écrivain et je te remercie pour cette découverte. Ce n’est pas si fréquent chez les écrivains contemporains de manier la langue avec autant de talent. J’aime aussi sa façon de raconter, très originale. Les choses nous sont révélées au fur et à mesure et nous faisons des découvertes inattendues au cours de la lecture, avec un suspense discret mais toujours présent.

  4. Sybilline Said:

    J’ai terminé le livre et effectivement, la fin parle d’histoire de la psychiatrie durant l’époque hitlérienne. J’ai beaucoup aimé le personnage de la mère de Maria, élégante, fine, souffrant de troubles psychiques en raison probablement d’une immense sensibilité. Elle est beaucoup plus lucide, franche et directe que ceux qu’on classerait dans la catégorie des gens « normaux ». Ce paradoxe est intéressant et possède quelque chose de vrai, de touchant. Il est bien sûr triste qu’elle ne parvienne pas à dépasser cette souffrance qui la paralyse et l’empêche d’affronter un monde parfois inhumain et bas.

  5. Lana Said:

    Et c’est aussi cette lucidité qu’on considère comme de la folie, comme quoi ça change avec les époques.

  6. Alain Said:

    La lucidité a aussi à voir avec l’expérience de choses que le commun des mortels n’a heureusement pas connues.

  7. Lana Said:

    Non, elle parle de politique, elle est contre le troisième reich.

  8. Sybilline Said:

    Ce que j’ai apprécié dans cet ouvrage, c’est la force du personnage, sa volonté de briser tous les tabous d’une époque et d’ affirmer l’horreur pressentie par cette Allemagne nazie. Elle a cette force, malgré les risques encourus.Elle refuse de céder à la pression du silence. Elle possède aussi cette immense fragilité de ne pouvoir défendre complètement ses opinions, car souffrant de « dépression ». Elle est triste de voir que le monde ne tourne pas comme elle pourrait l’espérer, que les rêves d’une femme élégante et intelligente comme elle, ne peuvent être réalisés par un entourage somme toute médiocre. Elle ne réussit tout simplement pas à prendre le dessus sur les autres, alors qu’elle a complètement raison. Elle n’a pas gagné le bras de fer et on va donc l’enfermer, car elle est considérée comme dangereuse. Mais dangereuse parce qu’elle dit une vérité qu’il faudrait taire.

    Et bien sûr, son mari profite de sa faiblesse à ne pouvoir se défendre. Et le monde, alors qu’elle a raison dans ce qu’elle dit- son médecin aussi voit sa grandeur d’âme, sa beauté et la convoite secrètement-ne pourra pourtant pas lui donner ce qu’elle pourrait attendre légitimement.

    Parfois, ceux qui prennent le dessus sur les autres, ceux qui « gagnent » ne sont pas ceux qui ont raison, qui sont sensibles et humains, mais ceux qui sont les plus violents et les plus acharnés à défendre l’indéfendable ou les plus lâches (le cas du mari de cette femme).

    Même si cela ne correspond pas complètement au livre, ta remarque Alain me semble intéressante, même si j’aurais eu besoin d’exemples pour la comprendre en profondeur et être sûre que je l’ai bien saisie.

    Je n’ai pas encore terminée « L’Eloge de la folie » d’Erasme, mais j’ai trouvé que cet ouvrage montrait avec lucidité et humour ce qu’apporte cette sage folie et en quoi elle est utile au monde. C’est une réflexion à contre-courant, mais comme toutes ces réflexions un peu marginales et originales, elles apportent du nouveau.

    Bon dimanche à tous.

  9. Julie Said:

    Bonjour a tous, tous d’abord Lana bravo pour ton blog je suis dans le meme cas que toi stabilisée si on peut dire et est monter une page facebook avec divers document et livre qui m’ont aider en plus du traitement . on va dire que c’est une page resensant mes traitement alternatif :https://www.facebook.com/Julievoyances.

    je ne savais pas comment mettre un post autrement que la , je n’ai pas lu ce bouquin mais je travaille moi meme sur un manuscrit de roman dont le theme principale est de montrer que l’on peut bien vivre avec la schizophrénie. aussi dans le but de faire un peu tomber les préjugés sur cette maladie. venez me visiter et clicker sur j’aime bientot mon bouquin si je réussi….pour une fois lol
    https://www.facebook.com/Julievoyances

    julie

  10. Alain Said:

    Bonjour Sybilline, bonjour à tous.

    Je voulais dire que avoir fait l’expérience du délire ou de sensations exacerbées ou encore de la stigmatisation ouvre les yeux et fait comprendre crûment une réalité que d’ordinaire on ne connait pas. Ce ne sont pas seulement des expériences hors du commun mais aussi parfois des sensations communes mais vécues à un degré très haut. On dit souvent que la maladie est liée à l’hypersensibilité, tout ressentir de façon très vive, trop vive diront certains. Je repense encore à l’exemple de Jung et je suis persuadé qu’il n’aurait jamais élaboré ses théories, géniales à mon sens, sans avoir vécu des expériences extraordinaires, au vrai sens du mot.

  11. Marc Said:

    Pour ce qui me concerne, c’est ça, Alain : ressentir très fortement l’environnement ; certains ont dit : la réalité n’est plus filtrée par le cerveau, on perçoit tout en même temps et très fortement.
    (par ailleurs je constate que Sybilline fait une fois de plus une analyse très fine de ce qu’elle lit (ce dont je suis bien incapable)
    Bonne dernière soirée de septembre à tous.

  12. Marc Said:

    J’ai oublié de vous dire : ce matin dans l’émission de France Culture  » Les racines du ciel  » il a été question de Jung. Je n’ai pu l’écouter en intégralité mais à moment donné je crois que c’est Michel Cazenave qui a parlé de l’expérience psychique de Jung comme inspiratrice de ses récits (Il faut que je réécoute en totalité)
    Bonsoir.

  13. Lana Said:

    Merci Julie pour ton intérêt et ton lien. J’ai cliqué sur j’aime 😉

  14. Marc Said:

    Je crois que l’émission peut vraiment vous intéresser, Alain et Sybilline ; elle est facilement trouvable sur http://www.franceculture.fr dans les podcasts :  » (Les) Racines du Ciel : psychanalyse et spiritualité avec Michel Cazenave  » (émission du 30 09 2012) car elle rejoint des dialogues que vous avez eus ici-même sur le blog de Lana ces derniers mois. C’est vrai qu’il faut disposer pour cela de 54 mn.
    Bonne journée.

  15. Sybilline Said:

    Julie,

    J’ai été voir ta page facebook, la citation que tu as mise en exergue est très belle. Je ne suis pas parvenue à tomber sur tes écrits. Est-ce une mauvaise manipulation de ma part?

    Alain,

    Je crois que cette hypersensibilité est à travailler dans le bon sens. Il faut savoir s’en servir. C’est elle qui fait les grands artistes, qui permet à l’homme de n’être pas indifférent à son prochain. Il faut tenter d’être très sensible à ce qui nous fait du bien et réussir à se créer quelques carapaces pour ce qui nous détruit. Tout l’art de l’être humain repose dans ce juste dosage: loin d’être facile! Et il faut avant tout s’aimer suffisamment pour s’offrir une chance d’accéder à cet état. Pas évident!

    Marc,

    Merci beaucoup pour le lien cité. Je compte aller y faire un tour. J’ai réussi à y accéder. Bien sûr que cela m’intéresse. Tu analyses aussi avec un vocabulaire très précis et juste tes expériences: ce n’est pas donné à tout le monde!

    Bonne journée à tous et merci pour tous ces conseils et ces remarques constructives.

  16. Marc Said:

    Toute cette semaine dans  » le magazine de la santé  » sur France 5 dans la rubrique  » in vivo  » (vers 14 h 25) on peut voir les répétitions de la pièce  » Rhinocéros  » par les patients et le personnel de l’ h p de Montfavet (Avignon) L’intégrale de ces émissions sera visible samedi prochain 6 octobre 2012 toujours sur F5 de 13h25 à 13h55 (on pourra revoir sur le net : pluzz.fr (ainsi que les quotidiennes)
    Bon a m

  17. Sybilline Said:

    Bonjour Marc,

    J’ai écouté l’émission radio que nous avait conseillé pendant ma pause méridienne. Je l’ai trouvée très intéressante, car elle donne des explications sur les archétypes chez Jung et explique les différences entre lui et Freud. Très intéressant aussi pour comprendre le rapport aux religions des deux hommes (à l’opposé sur le sujet). Par contre, je n’ai rien trouvé de pertinent sur l’émergence d’une psychose chez Jung. Cet aspect m’aurait évidemment intéressé.
    Cazenave conseille un ouvrage de Jung « L’Ame et la renaissance » qui serait susceptible de me plaire.

    Merci aussi pour l’info sur la pièce de théâtre. Il faudra donc que j’attende la semaine prochaine pour voir la retransmission sur internet.

    Très bonne journée à toi et quelle richesse culturelle tu nous apportes!

  18. Marc Said:

    Le théâtre de Montfavet (84) est visible au quotidien sur le site de F5 : http://www.france5.fr dans la rubrique  » accès direct  » cliquer sur  » le magazine de la santé  » puis dans  » malades psychiatriques au off d’Avignon  » cliquer sur  » voir la vidéo  » puis sur  » in vivo « . L’émission d’hier 1/10/2012 dure 7mn 19sec
    Il y a le témoignage d’un patient-comédien, de sa femme et de ses 4 filles ainsi que celui d’un psychiatre qui dit (entre autres) que le théâtre permet de développer la partie saine des patients.
    L’intégralité des 5 émissions de la semaine sera visible à la télé samedi qui arrive à 13 h 25 sur F5.
    Bonne journée à tous.

  19. Sybilline Said:

    Merci Marc pour ce lien. J’irai dès que j’aurai un peu plus le temps.

    Bonne journée à toi, à tous.

  20. Julie Said:

    coucou très joli poeme venez voir ma page facebook julievoyances qui regroupe mes traitements alternatifs pour la schizophrenie :)https://www.facebook.com/Julievoyances


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :