Mon empire

 

J’ai dormi sur un nuage, j’ai rêvé aux étoiles
 
Mes nuits de misère sociale et d’affects déglingués

 

Mon alcool, mes drogues, ma psychose.

J’ai rêvé de toi, de notre rencontre.

D’une unité d’être morcelée, croquée sans amour
Et la guerre me fait courir
La mort, hurler à la mort
J’ai rêvé de toi.
 

La terre, chaude, accroche à ses haillons toutes sortes de clochards pervers

Comme je le suis

Et j’ai de très jolies mains qui caressent le vide

Et qui cherchent quelque chose ou quelqu’un que tu connais. 

L’hiver, j’existe un petit peu plus,

Quand je te rencontre…

Et quand tu m’ignores, je me renfrogne,

Je me cache dans une commissure

Et je lis
Et j’écris
 
Je bâtis mon empire.
Publicités

3 commentaires »

  1. émilie Said:

    J’adore.

  2. émilie Said:

    je réitère, je trouve ça magnifique, extrêmement inspiré, je ne sais pas exactement pourquoi j’aime tant et c’est ça le plus beau.

  3. cecilee Said:

    Moi aussi.


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :