« La ferme des fous », Olivier Deck, Albin Michel

En 1943, le psychanalyste Henri Colbert organise la fuite de quelques-uns de ses patients, pensionnaires d un hôpital psychiatrique, afin de les soustraire à la famine et à la persécution nazie. Le petit groupe traverse la France pour arriver chez Auguste Raymond, un vieil ami de Colbert, médecin aux confins des Landes où l on n a pas vu l ombre d un soldat. Le docteur Raymond les accueille avec réticence et leur prête une métairie abandonnée parmi les pins. Colbert y trouve les conditions idéales pour continuer l élaboration d une méthode personnelle de thérapie. Au fil des jours, la ferme se transforme en une clinique expérimentale de campagne, où même l amour semble vouloir s installer entre deux jeunes pensionnaires. Mais le destin ne laissera pas Colbert en paix très longtemps. Auguste Raymond finira par compromettre l expérience et la vie de son ami en dévoilant aux miliciens le secret de sa véritable identité.

Publicités

Un commentaire »


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :