Ce que dit ce blog

Trouver l’adresse du blog sur un site qui commence par déclarer que les psychiatres sont fous et dangereux. Me rappeler les nombreuses fois où on m’a dit que j’étais contre la psychiatrie. Mais aussi celle où on m’a accusée d’être vendue aux laboratoires pharmaceutiques. Se dire que, peut-être, une petite mise au point ne ferait pas de mal.

Alors, oui, j’ai l’esprit critique. Très critique, c’est vrai. C’est fatigant d’ailleurs, parce que le monde est beaucoup plus simple en noir et blanc, on est dans un camp ou dans l’autre et pas accusée par les deux d’êtres dans celui d’en face.

Oui, je suis une râleuse, je me révolte facilement, je suis à fleur de peau, je ne supporte pas l’injustice. Du coup, je parle plus de ce qui ne va pas que de ce qui va. Parce que je voudrais que ça aille mieux et qu’on n’en parle plus. Je semble négative, mais c’est parce que je veux croire que les choses peuvent être meilleures.

38702b51-603d-4beb-a930-29835cd37437

Je suis celle qui ne peut pas faire confiance à des soignants qui cautionnent le système.

Je suis celle qui pleure quand sa psychiatre annule un rendez-vous.

Je suis celle qui arrête son traitement sans avis médical s’il est trop fort et la prive d’élan vital.

Je suis celle qui prend des neuroleptiques depuis quinze ans et double la dose quand la rechute arrive.

Je suis celle qui ne voudra jamais retourner à l’hôpital et celle qui n’oubliera jamais la main d’une infirmière dans la sienne.

Je suis celle qui ne supporte plus de regarder un reportage télévisé sur la psychiatrie mais a lu des dizaines de livres sur le même sujet.

Je suis celle qui a une peur panique du pouvoir des psychiatres.

Je suis celle que la psychiatrie a sortie de l’enfer.

Je suis celle qui pense que la schizophrénie est une maladie et demande des soins.

Je suis celle qui croit que la schizophrénie c’est de la folie et que la folie, ça s’écoute.

Je suis celle qui est forte et s’en sort toute seule.

Je suis celle qui est fragile et a besoin d’aide.

Je suis celle qui pense que la psychiatrie est indispensable.

Je suis celle qui pense que la psychiatrie actuelle est trop souvent maltraitante.

Je suis celle qui veut que ça change, celle qui ne veut pas être blessée, celle qui ne veut pas être brisée pour être soignée.

Ca ne plaît peut-être à aucun camp, ni aux pro ni aux anti, mais c’est ce que je suis, c’est ce que ce blog dit. Et rien d’autre.

11 commentaires »

  1. baly claudine Said:

    bonjour j’apprécie de consulter le blog;j’ai un fils atteint de cette maladie et le blog me permet de me renseigner afin de mieux comprendre mon fils et de m’adapter le mieux possible; votre côté rebelle me plait bien :trop de béni ouioui qui polluent le discours: il faut être pour ou contre c’est poliicilicorrect .et pourtant ne rien prendre pour argent comptant réfléchir raisonner remettre en question voilà les signes d’une personne qui « tiend debout »;merci de continuer ce que vous faites claudine

  2. Anonyme Said:

    Vendue au labos, contre la psychiatrie…c’est du délire et une fois de plus une impossibilité pour la plupart d’entre nous de ne pas mettre quelqu’un dans une case, une incapacité à écouter sans caricaturer…Oui tu (je peux dire tu?) as l’esprit critique, très critique, c’est rare et précieux, c’est ce qui nous manque mais si c’est aussi très fatiguant et parfois très chiant!J’en profite aussi pour te dire combien j’ai apprécié la lecture de ton livre (j’ai pas fini de lire ce qu’a écrit l’infirmier), il m’a touché, m’a fait comprendre des ressentis, dit des choses tellement vraies mais auxquelles on ne réfléchit pas forcément, sur les chambres d’isolement par exemple. Merci!
    M/S

  3. Dafodil Said:

    Tu es aussi celle qui écrit si bien les mots qui touchent et qui permettent de mieux comprendre cette maladie.
    Pour tout ça, bravo, vraiment

  4. Alain Said:

    J’apprécie beaucoup ce que tu écris, la façon dont tu traites les sujets avec finesse et intelligence sans tomber dans la facilité et en renvoyant dos à dos les intransigeants de tout bord.

    Le simple fait que tu aies fait ce blog unique est un exemple pour tous que le fait d’être ou d’avoir été malade ne disqualifie pas la personne et qu’elle est toujours capable d’émettre des réflexions justes, profondes et réfléchies. C’est un pied de nez à tous ceux qui voudraient faire passer les malades pour des demeurés ou des incapables.

    Ton témoignage est précieux et il fera son chemin, peu importe que les sectaires soient mécontents, c’est d’ailleurs peut être bon signe.

    Continue à nous écrire tes articles, je les lis toujours avec plaisir et je ne suis pas le seul.

  5. Lana Said:

    Merci à tous pour ces encouragements 🙂 !

  6. Sibylline Said:

    Je crois que tu as résumé de façon synthétique ce qui te tient à cœur. Je viens de terminer la première partie d’un ouvrage écrit par Mary Barnes. Elle a subi la schizophrénie et en parle. C’est très touchant. Cet ouvrage fait référence en la matière. Ce serait bien, évidemment, que les choses évoluent. Tu donnes des pistes, c’est important…Cela permet d’avoir des repères, car ce n’est pas facile de s’y retrouver dans toutes ces contradictions, ces faux-semblants, ces conflits d’intérêt, à croire qu’Erasme n’avait pas tout à fait tort lorsqu’il se demandait de quel côté étaient vraiment les fous…

  7. Lana Said:

    Juste une précision quand même: je ne considère pas que ceux qui ne sont pas d’accord avec moi ou qui m’accusent d’être anti ou trop pro psychiatrie délirent, ni qu’ils sont fous. Bien sûr, il y a de la folie dans le monde, mais le sujet ici c’est une maladie mentale et même si la société peut aggraver ou provoquer un trouble mental, je pense que ça ne fait pas beaucoup avancer le problème de la personne concernée de dire que ce sont les autres qui sont fous.

  8. Sibylline Said:

    J’invitais juste à relativiser. Tu semblais agacer dans ton article par ces personnes quand même. C’est bien que tu distingues folie et maladie mentale, car peu font la différence et cela ne va pas de soi.
    Les mots ont différents sens et cela crée souvent des confusions.
    Puisque tu dis que cela ne fait pas avancer les choses de le dire, qu’est-ce donc qui fait avancer les choses?

  9. Lana Said:

    Ce qui fait avancer les choses, c’est de soigner les gens et de les aider. Je n’aime juste pas dire ce sont les autres qui délirent ou ce sont les autres qui sont fous et pas moi, ce n’est pas contre toi.

  10. Satyneh Said:

    Bravo pour cet article Lana, bien dit et tellement juste.

    Je pense qu’une des raisons de la maltraitance de la psychiatrie, c’est qu’elle se base sur une unique référence, celle des « normés », autrement dit des névrosés, et que le système a depuis un moment basculé de cette base normative régie sous le syndrome névrotique, vers pire, le syndrome pervers narcissique. Les schizo et autres psychotiques sont les premiers à en morfler.

    Quoiqu’il en soit, lorsqu’on se base sur une référence normative, on ne peut jamais être à l’écoute des fous, car c’est cette image de base qui s’interpose entre notre vision et les réalités des personnes touchées par la schizophrénie, et qui code et détourne d’une véritable écoute, comme un bandeau sur les yeux ou un casque sur les oreilles.
    Et les casques bonbons guimauves c’est vachement collant et dégoulinant !

  11. Lana Said:

    Tu expliques très bien pourquoi je pense que l’HP est l’endroit où on a le moins le droit d’exprimer ses symptômes, parce que c’est un endroit où on veut à tout prix nous faire rentrer dans la norme.


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :