« Le goût amer de l’abîme », Neal Shusterman, Nathan

Présentation de l’éditeur

Un roman bouleversant qui nous plonge au cœur de la schizophrénieRésumé : Caden est un adolescent de quinze ans ordinaire, qui s’intéresse à l’athlétisme et aux jeux vidéo. Pourtant, il adopte un comportement de plus en plus étrange aux yeux de ses parents : il marche seul et pieds nus dans les rues, craint que ses camarades de classe ne veuillent le tuer… Dans son esprit, Caden est devenu le passager d’un navire voguant sur des mers déchaînées.
Lorsque cela devient trop difficile pour lui de garder le contact avec la réalité, ses parents doivent l’interner en hôpital psychiatrique. Commence pour le jeune homme un long voyage qui doit le mener au plus profond des abysses, au risque de s’y noyer…

Inspiré d’une histoire vraie, un roman d’une justesse incroyable sur les maladies mentales.

Biographie de l’auteur

Né en 1962 à New York, Neal Shusterman est auteur de romans policiers et fantastiques dont La Faucheuse (Robert Laffont, 2017). Le Goût amer de l’abîme a été inspiré par la vie de son fils Brendan, qui a illustré le roman. II a reçu plus d’une dizaine de prix littéraires, dont le National Book Award 2015.
Publicités

4 commentaires »

  1. Suze Araignée Said:

    Ben mince alors, moi aussi je marche pieds nus dans la rue. Et je ne crois pas que ce soit un symptôme de maladie psychique (des symptômes, j’en ai plein, marcher pieds nus n’en fait pas partie, pas plus que mon engagement féministe ou mon amour des balades nocturnes en forêt).

  2. Lana Said:

    Oui, mais dans le livre le fait de marcher pieds nus est lié au thème de son délire et il le fait jusqu’à avoir les pieds en sang.

  3. Suze Araignée Said:

    Ah. Effectivement, dans ce cas-là… c’est problématique.

    Il faut marcher longtemps pour avoir les pieds en sang. Ou ne pas avoir l’habitude (perso je peux randonner pieds nus toute une journée sans problème, mais j’imagine que quelqu’un qui ne marche quasi jamais pieds nus, c’est différent…).

    Désolée d’assaillir ainsi les espaces commentaires, mais votre blog est passionnant et vos articles me poussent souvent à réagir.

  4. Lana Said:

    Pas de problème, j’aime bien lire vos commentaires.


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :