« La trahison du réel », Céline Wagner, La boîte à bulles

Présentation de l’éditeur

Dans La Trahison du réel, Céline Wagner retrace le destin d’Unica Zürn, l’une des icônes du surréalisme, restée longtemps dans l’ombre de son compagnon, l’artiste Hans Bellmer, qui n’a pourtant eu de cesse de faire (re)connaître son génie… Après une enfance détruite par un viol et l’absence d’un père adoré, sa passion pour les artistes peuple ses livres. Installée à Paris, elle côtoie les créateurs les plus talentueux de l’après-guerre, notamment les surréalistes, et nourrit sa fascination pour les visages. Unica peint, écrit mais vend peu de dessins, gère mal sa carrière, et enchaîne les crises délirantes dans lesquelles Hans revêt bien souvent le visage de ses tourments. Son oeuvre composée d’anagrammes, de dessin, et d’écrits sont le reflet de ses angoisses schizophrènes.

3 commentaires »

  1. pierre Said:

    Beau titre « La trahison du réel »…mais on pourrait se demander si ce n’est pas l’imaginaire qui trahit car le réel, lui, ne peut pas trahir, par définition…

  2. ratoutlaw Said:

    Pas vraiment d’accord avec vous Pierre!L’imaginaire est nourri,imprégné de la réalité.Sans etre un reflet fidèle,c’est une distorsion de la méta-réalité.En revanche,nos yeux et notre cerveau peuvent trahir très souvent le réel.Car les interprétation du réel découlant de la vue,sont toujours érronées,trop subjectives et surtout tronquées.L’imaginaire et ses expériences sensorielles,métaphysiques,etc,dépassent de très loin,la perception ordinaire de notre réel.Moins ancrée dans nos corps mais sans limites dans l’intersubjectivité par l’esprit.La psyché s’affranchit des limites de la réalité.Nos esprits peuvent aller beaucoup plus loin que nos corps et faire infiniment plus.Ne pensez-vous pas??

  3. pierre Said:

    Et bien…je pense ça se discute tout ça pour le moins ! Selon la lignée de pensée où vous vous situez notamment. Je dirais volontiers pour ma part que l’imaginaire est une partie de la réalité, mais une partie seulement…et je ne crois pas que le réel puisse être trahi. Le réel est, et il ne bouge pas quoiqu’il arrive, contrairement à l’imaginaire par exemple…


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :