Je préfère Sarkozy à l’Unafam

Certains veulent nous faire passer pour dangereux et bâtissent des lois sécuritaires sur ce postulat.
Face à ceux-là, je peux me lever, parler, écrire, me tenir le poing levé, prouver que c’est faux. Le discours a le mérite d’être franc.
D’autres, qui se disent nos familles et amis, approuvent ces lois, mais pas pour les mêmes raisons. C’est pour notre bien. C’est par bienveillance.
Quand on leur répond, d’abord ils s’étonnent. Ton discours est censé, c’est bizarre, tu ne dois pas être vraiment psychotique, tu es trop intelligent pour ça. Car ils les connaissent bien, les psychotiques, ils ne sont pas très malins. Et puis ils relisent ce qu’on a écrit, et là, mais bien sûr, aucune intelligence là-dedans, c’est du délire. Non, on ne va pas parler avec toi, tu es malade, tu ne comprends rien, tu délires. Tu ne comprends rien à notre souffrance, nous qui connaissons si bien la tienne. Oui, parce qu’on t’aime, alors on ne va pas t’écouter, ce serait conforter ton discours délirant. Allez, prends tes médicaments, écoute-nous et sois un bon malade. On a souffert bien plus que toi, on a compris d’où venait ta maladie, c’est ton cerveau qui dysfonctionne, ce n’est pas la peine de chercher plus loin.
Face à eux, je ne peux que me taire. C’est le genre de discours qui m’a rendu folle. Je t’aime mais tu ne vaux rien, crois-moi. C’est toi qui as tous les torts.
Face à eux, je ne peux que parler dans le vide, forcément réduite à une pathologie.
Face à eux, je ne peux que tourner le dos pour ne pas devenir folle.
Et penser à ceux qui n’arrivent pas à tourner le dos, au moins symboliquement, pour s’en sortir.

Précision: j’espère bien qu’il y a des gens qui ne sont pas comme ça à l’Unafam, mais leur discours officiel l’est, et j’ai rencontré de trop nombreuses personnes qui parlaient comme ça.

Publicités

2 commentaires »

  1. Anonyme Said:

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre blog et j’en suis très contente. Je prendrais sûrement le temps de le fouiller de fond en comble ces prochains jours.
    Une phrase m’a interpellée dans votre article : » c’est le genre de discours qui m’a rendue folle ». Avez-vous déjà écrit des articles sur ce sujet?
    Peut-être suis-je indiscrète?
    Je viens de voir que vous avez créé une section « Mon histoire », je suppose que je trouverais mon bonheur là-dedans.

    Bon continuation.

  2. Lana Said:

    Non, je n’ai pas écrit d’article là-dessus,peut-être que je devrais.


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :