Archive for La schizophrénie en images

La maladie n’est pas la folie

« Il faut soigner la folie avec ou sans le consentement du malade » nous disaient trois psychiatres il y a quelques jours. Là-dedans, j’entends surtout qu’il faut faire taire la folie à n’importe quel prix. Car la folie n’est pas la maladie. Il faut soigner la maladie, aider à sortir de la souffrance ou à la supporter, soutenir, accompagner, mais en respectant ce que la folie a à dire, sinon il s’agit seulement de baîlloner une vision différente de la vie et du monde.

images (5)photo_49206892_small_1

 

images

images (1)

Publicités

On parle en notre nom

images (2) images (3)

images (4)

images (6)On parle de nous, on débat de notre sort, de ce qu’il faut faire avec nous, comment, quelles lois, etc… On parle, on parle, on parle, et je n’en peux plus d’entendre parler des schizophrènes et des psychotiques partout, sans qu’on nous offre jamais la parole officiellement.

images (7)

Les yeux partout

images (8)images (10)

L’oeil était dans la tombe et il regardait Caïn.

Qui est-il puisqu’il n’y a pas de Dieu? Les autres.

images (11)images (12)

 

images (13)images (14)

L’oeil était dans la tombe. L’oeil était dans la vie. L’oeil était dans ta tête. L’oeil était au plafond.

Et il te regardait.

images (15)images (17)images (20)images (21)

Ce que la maladie fait de moi et de ma vie

Photo

Je suis prisonnière de ses griffes , clouée par la douleur.
Je suis face à elle comme face à un monstre, terrifiée

Elle me dévore  images10

Voilà ce qu’elle fait de ma vie

    destru10

images (24)Mais aussi:

images (25)

Nadège et moi

images (26)nadege10 

Nadège est mon double, mon amie, celle qui me sauve et qui m’entraîne au fond. Elle est là, à côté de moi, elle apparaît sans que je le décide toujours. Elle est dans sa robe de nuit d’hôpital. Nadège est ma partie folle et la seule qui soit là dans ce monde de solitude qu’est la schizophrénie.
Nadège est une consolation et un symptôme de plus.

Le monde

Il tourne trop vite, fait des vagues, s’effondre, est étrange.

images (27)images (28)images (29)images (30)images (31)images (32)images (33)

Les autres

Je me sens observée, jugée.

images (34)

Il n’y a plus de limites entre les autres et moi.

Les relations humaines sont violentes, agressives.

Les gens ont les dents pleines de sang.

images (35)images (36)images (37)

Mon corps déstructuré

 

Mon corps se disloque, les bras se détachent de mon corps, ma tête est coupée, mon visage se dissout, mon crâne est fendu et mon cerveau s’en échappe. 

images (38) Il m’arrive d’avoir quatre yeux, ou des yeux derrière la tête, me corps gonfle et parfois se transforme complètement. Parfois, j’ai peur qu’il parte en morceaux, que je m’effondre comme un puzzle.

  Small Photo

Mon bras n’est plus le mien.

images (39)Je marche à côté de mon corps. J’agis mécaniquement, comme un robot.

images (40)images (41)images (42)

La transparence

Je n’ai plus de peau, plus rien pour me protéger des autres qui m’envahissent, le seul moyen est de m’enfermer loin du monde.

Voilà à quoi je ressemble     Ca, c’est mon cerveau, et voici mon corps:

images (43)Le regard des autres me dévore   Ils lisent dans mes pensées, ils me les volent et les manipulent, je ne sais plus quelles sont mes vraies pensées, je suis dépossédée:

Les voix dans la tête

images (44)images (45)

« Previous entries