Posts Tagged ‘droits’

Mad Pride: fier de quoi?

Le 11 juin auront lieu la Mad Pride à Paris et la Fada Pride à Marseille. J’ai lu parfois qu’il n’y avait pas de quoi être fier d’avoir une maladie psychique, ce qui est vrai.

Alors pourquoi être fier? Et de quoi?

Je suis fière parce qu’on nous dit d’avoir honte.

Je suis fière et je parle parce qu’on nous dit de nous taire.

Je suis fière du combat que je mène.

Je suis fière de la vie que j’ai construite.

Je porte fièrement mes blessures.

Je suis fière de la façon dont la maladie à changé mon regard sur le vie et sur les autres.

Je suis fière de celle que je suis devenue malgré la schizophrénie.

Je suis fière de celle que je suis devenue grâce à la schizophrénie.

Je suis fière de nous tous qui vivons chaque jours avec la maladie.

Je suis fière alors je veux des droits, pour ceux qui sont fiers et ceux qui ne le sont pas.

Publicités

Un schizophrène peut-il se marier?

S’il est sous tutelle ou sous curatelle, voici la réponse du site legavox:

À priori la réponse devrait être oui.

Cependant, le législateur a souhaité préserver la personne sous curatelle des effets d’un mariage auquel elle n’aurait pas librement consenti ou encore d’un mariage dont elle n’aurait pas mesuré les conséquences (violences conjugales, spoliation etc…).

Dès lors, le mariage d’une personne en curatelle n’est permis qu’avec l’autorisation du curateur ou, à défaut, celle du juge (C. civ. art. 460 alinéa 1er). Le mariage d’une personne en tutelle n’est permis qu’avec l’autorisation du juge des tutelles et après audition des futurs conjoints et recueil, le cas échéant, de l’avis des parents et de l’entourage. Le consentement à mariage ainsi délivré doit être conforme à l’intérêt de la personne protégée (C. civ. art. 460 alinéa 2).

S’il n’est ni sous tutelle ni sous curatelle, un schizophrène a les mêmes droits que les autres citoyens et peut donc se marier.