« Dossier Wolfson ou L’affaire du Schizo et les langues », collectif, Gallimard

Présentation de l’éditeur

Le Schizo et les langues de Louis Wolfson
est certainement l’un vies livres les plus fascinants des années soixante-dix.
Ces « Mémoires », écrits en français par un jeune schizophrène newvorkais,
auraient pu connaître le destin confidentiel d’un document psvchopathologique.
Mais c’eut été sans compter sur le récit qu’ils recèlent: Wolfson y raconte
comment, pour échapper à sa langue maternelle, il a mis au point un procédé
linguistique ultra sophistiqué lui permettant de convertir le plus vite
possible, l’anglais en une autre langue, faite de mots français, allemands,
hébreux ou russes, équivalents du point de vue du sens et de la sonorité. Dès
l’arrivée du manuscrit, ce livre, qui sera publié avec une préface de Cilles
Deleuze, va provoquer une véritable effervescence intellectuelle et littéraire.
dont on peut encore percevoir l’écho aujourd’hui. Que s’est-il joué là
exactement? L’heure était venue de rouvrir le « dossier Wolfson ».
Dossier Wolfson : Ou L'affaire du Schizo et les langues
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :