« Skhizein » de Jérémy Clapin

2 commentaires »

  1. charlotte Said:

    Lana, qu’as-tu pensé de ce court-métrage, correspond-t-il à ton ressenti ou est-ce assez loin de la réalité?

  2. Lana Said:

    J’avais aussi souvent l’impression d’être à côté de moi-même, même si ce n’était pas de cette façon. Disons que j’ai pris le court métrage comme une façon poétique de parler de la schizophrénie. Je ne sais pas si le délire décrit existe vraiment sous cette forme, mais l’ambiance est juste.


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :