Les éducateurs et les « pris en charge »

Lu sur facebook, dans une discussion entre éducateurs spécialisés en désaccord sur un sujet: « voila ce qui arrive quand un métier n’est pas protégé, on se retrouve avec des pris en charge comme éducateur »

Parce que oui, sachez-le, il y a d’un côté les éducateurs, ceux qui savent, qui éduquent au Bien, les intelligents, et de l’autre, les pris en charge, les cas sociaux, trop bêtes pour pouvoir devenir un jour éducateur ou quoique ce soit d’autre d’assez respectable pour passer dans le bon camp (on se demande d’ailleurs pourquoi les braves éducateurs passent leur temps à essayer de les éduquer).

5 commentaires »

  1. Anonyme Said:

    Bonsoir Lana,
    Je suis justement un ex « pris en charge » en psychiatrie, et j’ai aussi essayé de suivre un cursus d’éducateur que j’ai abandonné en cours (après avoir tout de même validé ma première année).
    Pourrait tu avoir la gentillesse de me donner de me donner le lien de la page ou ces propos ont été tenus ?

  2. Lana Said:

    C’est sur VDM éducateur. Je préfère ne pas donner le lien direct, parce que c’était en commentaires, et que le but de la catégorie préjugés, c’est de monter ce qu’on doit subir e terme de psychophobie, pas de condamner une personne en particulier. Je mets le lien uniquement quand c’est un article.

  3. Elodie Wiart Said:

    Ah, merci Lana pour ce coup de gueule… Educ Spé ayant quitté le système de l’intérieur parce que j’arrivais plus à accepter appartenir à ce système, et trop en conflits de valeurs avec mes collègues, je vais maintenant former à la source, dans les écoles, pour essayer de faire bouger les choses et arrêter de faire sortir de ces écoles des gens qui croient tout savoir sur les relations et l’éducation… quand ils n’ont eux-même pas été voir ce qui se passait en eux-mêmes…

  4. Lana Said:

    C’est triste que des gens comme toi soient poussés à partir, mais de l’autre c’est bien que tu contribues à faire changer les choses.

  5. nicolas messina Said:

    Je pense que le poste d’éducateur est brigué pour combler un désir de dominer. Contrairement à ce que croit la psychiatrie, les psychotiques, dont je fais partie, ont été victimes d’un harcèlement moral qui leur a tenu lieu d’éducation. Avoir affaire à des éducateurs a été pour moi une nouvelle occasion d’augmenter ma misanthropie face à vous, car c’est un piège : si le psychotique se comporte bien il est récompensé comme un enfant, s’il s’émancipe, c’est grâce à l’éducateur, et s’il s’insurge, cela signifie qu’il est en phase d’opposition, toujours comme les enfants ; alors que les éducateurs et singulièrement les éducatrices m’arrivent à la cheville, excusez du peu. Cela dit, ce piège n’est pas la pire souffrance qui m’a été infligée, puisque celle-ci est venu des effets secondaires des neuroleptiques, notamment le Solian et le Clopixol.


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :